nanosenaqm.eu | Partenaires et associés
EU funded project providing real time air quality monitoring through low cost - low consumption sensors based on nanotechnology with cloud system analysis.
NanoSen-AQM, air quality monitoring, nanosensors, low cost sensors, Interreg, Sudoe, nanotechnology, cloud, real time
16885
page-template-default,page,page-id-16885,cookies-not-set,qode-social-login-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

PARTENAIRES

CSIC – ITEFI

Consejo Superior de Investigaciones Cientificas – Instituto de Tecnologías Físicas y de la Información « Leonardo Torres Quevedo »

L’institut ITEFI est rattaché au Conseil supérieur de recherche scientifique, la plus grande institution publique de R&D en Espagne, qui occupe le troisième rang des centres de recherche en Europe. L’ITEFI encourage une approche multidisciplinaire de la recherche sur les technologies physiques avancées (dans les domaines de l’acoustique, des ultrasons et de la détection du gaz) et sur les technologies de l’information associées à l’imagerie ultrasonore, la sécurité des communications et la cryptographie. Le transfert des connaissances et des technologies vers l’industrie et la société est également au cœur de sa mission.

Le groupe de recherche sur les nano-capteurs et les systèmes intelligents (NoySi) d’ITEFI est chargé de la coordination du projet NanoSen-AQM. NoySi est pionnier en Espagne dans le développement de systèmes avancés de détection chimique pour l’analyse des mélanges gazeux complexes et leur application dans l’agroalimentaire, l’environnement, la santé et la sécurité.

https://www.itefi.csic.es

UEX

Universidad de Extremadura – Escuela de Ingenierías Industriales / Facultad de Ciencias

L’UEX est le plus grand établissement public d’enseignement et de recherche de la région d‘Estrémadure en Espagne.
Elle participe au projet NanoSen-AQM à travers deux groupes de recherche : Le groupe PSI (Systèmes Intelligents de Perception), formé par des ingénieurs électroniques et des informaticiens experts dans la mise au point de systèmes d’instrumentation et de mesure pour la détection du gaz, et de logiciels de traitement des données et d’applications web et mobile ; et le groupe AQUIMA, expert en analyses chimiques de l’environnement, constitué de chimistes et de physiciens dotés d’une longue expérience dans le développement, la validation et l’application de méthodologies d’analyse et d’interprétation des données pour l’évaluation des polluants.

https://www.unex.es

AIGUASOL

AIGUASOL est une société internationale d’ingénierie-conseil spécialisée dans les questions d’énergie et d’environnement. Sa mission est de créer des espaces intérieurs et extérieurs et de mettre au point des systèmes et des processus d’exception en termes de confort et d’efficacité, ayant un impact positif sur l’environnement. Créée en 1999, la coopérative AIGUASOL s‘est associée en 2017 à ZEROHUB, une société spécialisée dans l’innovation environnementale, dont l’outil de détection de la qualité de l’air a été primé lors du congrès Smart City à Barcelone en 2015. Cet outil est actuellement utilisé dans deux villes de la région métropolitaine de Barcelone. AIGUASOL réunit une équipe de plus de 20 professionnels (ingénieurs, physiciens, architectes, etc.) dotés d’une expérience scientifique et technique notable dans le secteur privé et dans des centres de recherche.

https://aiguasol.coop

UÉvora

Universidade de Évora – Escola de Ciências e Tecnologia

L’Université d‘Évora, au Portugal, participe au projet NanoSen-AQM à travers deux unités de recherche, chargées de développer le système dématérialisé nécessaire à la gestion des données sur la qualité de l’air lors de la phase de validation sur le terrain du système de multi-détection objet du projet. Le Laboratoire d’informatique, systèmes et parallélisme (LISP) regroupe des chercheurs issus des universités d’Evora, de Beira Interior et d’Algarve, et de l’Institut polytechnique de Beja. Ce groupe est spécialisé dans l’exploration et le traitement des données, l’apprentissage artificiel, les systèmes répartis, l’informatique en nuage et les applications web et mobile. Le groupe de l’Institut des Sciences de la Terre est une équipe multidisciplinaire de chercheurs issus des universités d’Evora, Minho et Porto, expérimentés dans la mesure de la pollution de l’air.

http://www.uevora.pt

FCTUC

Universidade de Coimbra – Faculdade de Ciências e Tecnologia

La FCTUC constitue une véritable référence en matière d’enseignement supérieur et de recherche au Portugal, réputée pour la qualité de ses cours et les avancées réalisées en recherche pure et appliquée dans différentes disciplines. L’un des pôles d’expertise de la faculté est le traitement des données de capteurs (filtration, normalisation, et détection/traitement des données erronées), ainsi que le développement d’algorithmes pour l’extraction d’informations (méthodes d’interférence cognitives) et de plateformes au sein de systèmes dématérialisés et de systèmes omniprésents. De telles compétences sont essentielles au traitement des données de qualité de l’air obtenues à travers des systèmes et des réseaux de capteurs comme ceux qui seront développés dans le cadre du projet NanoSen-AQM.

http://www.uc.pt

CNRS-CIRIMAT

Centre National de la Recherche Scientifique – Délégation Midi-Pyrénées – Centre Interuniversitaire de Recherche et d’Ingénierie Des Matériaux

Le CIRIMAT est une unité mixte de recherche (UMR CNRS 5085) répartie sur trois campus de l’Université de Toulouse III Paul Sabatier et sur le campus INPT-ENSIACET. Le centre est également labellisé sous le nom d’Institut Carnot Chimie Balard CIRIMAT, qui offre des solutions de R&D et Innovation pour les entreprises des secteurs Chimie, Matériaux et Procédés. Le CIRIMAT aborde les problématiques industrielles de différents secteurs : santé-cosmétique, énergie, transport, matériaux à haute performance, chimie et processus durables.

L’équipe OVM (Oxydes à valence mixte) apporte au projet NanoSen-AQM son expertise en matière de déposition de couches minces d’oxyde par pulvérisation cathodique, en particulier la préparation de couches d’oxyde complexe avec un fort rapport surface/volume et des propriétés électriques sensibles au gaz améliorées, pouvant être appliquées dans des capteurs de gaz résistifs (capteurs MOS ou MOX).

http://www.cirimat.cnrs.fr

CNRS-LAAS

Centre National de la Recherche Scientifique – Délégation Midi-Pyrénées – Laboratoire d’Analyses et d’Architecture des Systèmes

Le Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) appartient au réseau RENATECH des grandes centrales de technologies au CNRS. Il dispose d’une salle blanche classe 100 de 1500 m2 qui accueille des installations dédiées à la micro et la nanotechnologie, des plateformes de fabrication 3D et des appareils de caractérisation des matériaux. Le groupe MICA, rattaché au département de micro-nano-technologie du LAAS-CNRS, participe au projet NanoSen-QAM dans le cadre du développement de capteurs optiques et chimiques pour l’analyse en phase liquide ou gazeuse. Fruit d’une longue expérience dans la recherche et le développement de technologies de capteurs de gaz MOX, des micro-plateformes spécifiques à base de silicium (avec option chauffage) serviront à préparer et à fabriquer des capteurs multi-gaz avec de nouvelles méthodes de fonctionnement et de collecte des données.

https://www.laas.fr/public/en

RAY-IE

Ray Ingeniería Electrónica S.L.

L’entreprise RAY-IE est spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication d’appareillage pour le suivi et le contrôle des processus industriels et de la pollution atmosphérique. Ses compétences vont de la conception de cartes à puce et de cartes de circuits imprimés à la programmation de microcontrôleurs de prototypes, en passant par la validation des appareils de contrôle de la qualité de l’air et le traitement des données dans les systèmes multi-capteurs.
Dans le cadre de NanoSen-AQM, RAY-IE est chargé de développer le système électronique du projet, de l’intégrer aux plateformes de mesure de la qualité de l’air et d’accompagner les opérateurs des plateformes pendant les campagnes de mesure. L’entreprise participe également au déploiement du logiciel de traitement des données sur la pollution de l’air.

http://www.ray-ie.com

DIPUTACIÓN DE ÁVILA

Diputación de Ávila – Área de Asuntos Europeos, Energía, Promoción y Turismo

Le Conseil de la province d’Ávila est une administration publique représentant 248 communes du centre de l’Espagne. Sa mission est d’apporter des conseils juridiques et techniques aux municipalités. Au sujet de la mesure de la qualité de l’air, le Conseil a engagé un plan stratégique afin de préserver et d’améliorer les conditions atmosphériques du territoire, dont plus de 40 % fait partie du réseau Natura 2000. Le Conseil pourra également coordonner les actions engagées par l’organisme régional doté de compétences en matière de mesure de la qualité de l’air.

https://www.diputacionavila.es

SOGF

Junta de Extremadura – Consejería de Medio Ambiente y Rural, Políticas Agrarias y Territorio

Le SOGF est l’organisme public compétent en matière de qualité de l’air dans la région d’Estrémadure. Son travail est axé sur la mesure et la surveillance des polluants atmosphériques, conformément aux disposition du Décret royal espagnol 102/2011 et ses amendements. La région d’Estrémadure est dotée d’un réseau de protection et de recherche sur la qualité de l’air (REPICA), dont l’objectif recoupe celui du projet NanoSen-AQM, à savoir le contrôle de la qualité de l’air dans le contexte régional et la recherche en la matière. Ce réseau, conçu et géré par le SOGF, en partenariat avec l’Université d’Estrémadure, est constitué de 6 stations permanentes et de 2 stations mobiles qui, outre leurs fonctions météorologiques, mesurent jusqu’à 16 paramètres de la qualité de l’air.

http://xtr.gobex.es/repica

AMB

Área Metropolitana de Barcelona

L’Aire métropolitaine de Barcelone, qui couvre une surface de 636 km2, est constituée de 36 communes et de plus de 3,2 millions d’habitants.
Le Conseil métropolitain de lutte conte la pollution atmosphérique est un organisme dirigé par l’AMB, dont l’objectif est de développer une stratégie commune pour améliorer la qualité de l’air dans l’aire métropolitaine de Barcelone. L’AMB coordonne six groupes de travail qui travaillent à la définition d’un protocole d’action coordonné contre les épisodes de pollution atmosphérique, en concertation avec les communes de l’aire métropolitaine.

http://www.amb.cat/en/home

ASSOCIÉS

EEA-CODA

Ecologistas en acción

Écologistes en action est une confédération de plus de 300 groupes écologistes répartis dans toute l’Espagne. La pollution de l’air est l’un des principaux domaines d’intervention de l’EEA-CODA : contrôle des réseaux de surveillance de qualité de l’air et communication des épisodes de pollution atmosphérique non détectés par ces réseaux ; élaboration de propositions précises et viables pour améliorer la qualité de l’air ; campagnes d’information et de sensibilisation auprès des populations rurales et urbaines.

Dans le cadre du projet NanoSen-AQM, EEA-CODA sera chargé d’élaborer et de diffuser des campagnes de sensibilisation concernant la qualité de l’air.

https://www.ecologistasenaccion.org

UPM-ETSII

Universidad Politécnica de Madrid – Escuela Técnica Superior de Ingenieros Industriales

Le Département de génie chimique industriel et d’environnement de l’UPM-ETSII se consacre à la R&D en matière d’échantillonnage et d’analyse des polluants et de modélisation de la qualité de l’air. Il coordonne le projet Tecnaire-CM (2013-2020) visant à développer des techniques innovantes pour l’évaluation et l’amélioration de la qualité de l’air urbain. Par ailleurs, le département est doté d’une vaste expérience dans l’évaluation de plans et de programmes et l’étude de l’impact des activités, grâce à de nombreux contrats et accords passés avec des organismes publics et des entreprises privées.
Dans le cadre du projet NanoSen-AQM, l’UPM-ETSII formulera des avis sur des questions liées aux capteurs, participera à la diffusion du projet et favorisera le recours aux systèmes développés dans le cadre universitaire.

https://www.etsii.upm.es

Subscribe to our newsletter to receive updates about the Project!
You don't have permission to register